Samadhi est un film-documentaire réalisé en 2017, qui tente de présenter les mécanismes que notre intellect déploie pour nous illusionner dans notre réalité (donc, factice, cette réalité).

Il décrit ainsi nos habitudes d’automates réactionnaires qui vont à l’encontre du bien de tous. Aussi, Samadhi nous propose de re-considérer ces patrons inutiles qui nous desservent, en écoutant à leur place notre intuition intérieure, plus aimante et plus à même de nous faire faire des choix judicieux pour notre bien-être, notre plénitude et développer ainsi le bien-vivre ensemble. Ce bien-vivre-ensemble qui serait donc un changement intégral et planétaire de nos choix, nos intentions, notre organisation : Un bouleversement total en notre humanité. Possible. Conseillé. Et authentique.

La question est : Qui commande ?
Qui nous commande ? Quand nous pensons, qui commande ? Quand nous actons, qui commande ?
A qui laissons-nous le pouvoir de décision ?
A qui laissons-nous les rênes de notre vie ?
A notre mental ou à notre cœur ?

Et puis ? Une hésitation ?
Allons plus loin : Est-ce que c’est grave ?
Qu’est-ce qui est grave ?

… Non, rien n’est grave. Alors prenons le choix de la pensée ou de l’action la plus juste pour soi et pour tous. Lâchons l’envie d’avoir raison. Lâchons le conflit. Lâchons devant ce qui est, et contre quoi il n’y a pas de guerre à faire. Lâchons. Le bonheur est ailleurs. En nous-même.

Ce film Samadhi traduit la pensée d’Eckart Tollé, du Dalaï Lama, de Jeff Foster, d’Alan Watts, de Rumi, de Mooji Baba, de Krishna Murti… Bref, des grands penseurs passés et présents, dont les transmissions aujourd’hui s’unissent aux scientifiques de la quantique : Ils nous offrent là le mode d’emploi permettant de créer, transformer, réaliser une expérience de vie supérieurement enrichissante et épanouissante à celle que nous vivons (et à toutes celles que nous avons vécu jusque là).

Ainsi :
Voici le résumé du concept partagé par tous les sages et les lumières de notre temps, que je cherche à vous transmettre de mon mieux, tant il m’a permise de régler mes souffrances, mes limitations, mes angoisses, mes déceptions, et de profiter à présent de mon existence, sereine, pleine et heureuse.

Je le pose-là. Le multipliant. A disposition. Il parlera à celui qui écoute.

Extrait :
« Aujourd’hui, sur Terre, c’est l’esprit égoïque qui s’exprime en tant que monde manifesté.
Nous n’avons jamais eu accès à autant de connaissances ; nous sommes allés en profondeur dans le domaine matériel. Et pourtant, nous n’avons jamais été plus limités, plus ignorants de qui nous sommes, de comment vivre. Et nous ne comprenons pas le mécanisme par lequel nous créons la souffrance.

Notre manière de penser a créé le monde tel qu’il est à présent.

A chaque fois que nous catégorisons quelque chose de « bon » ou de « mauvais », nous créons notre préférence dans notre intellect, à travers nos structures égoïques ou nos intérêts personnels.

La solution n’est pas de lutter pour la paix, ou de conquérir la nature ; mais de reconnaître simplement la vérité : Que l’existence même de la structure de l’ego est la dualité, une division entre soi-même et l’autre, le mien et le votre, l’homme et la nature, l’intérieur et l’extérieur.
Hors, tout est intriqué, interdépendant et unifié. 

L’ego est la violence.
Sans ego, il n’y a pas de guerre, ni d’orgueil, ni à dominer la nature pour en tirer profit…
Ces graves crises de notre monde révèlent une crise interne.
Nous ne sommes pas qui nous sommes, consumés par la peur et coupés ainsi de notre vraie nature.
…/…
Lorsque vous commencez à observer votre nature robotique, vous devenez davantage éveillés. Vous commencez à reconnaître la profondeur du problème : Vous êtes complètement et totalement endormis… »

Le film :
Allez au moins jusqu’à la 31ème minute… https://youtu.be/Rs7BCXDKH1o

Le fond de Samadhi regroupe physique quantique, spiritualité et psychanalyse.
Vous retrouver ses thèmes dans le film MATRIX, et également dans le très bon LUCY, de Luc Besson.